vivre de sa passion

Salut mon ami, j’espère que tu vas bien ! Aujourd’hui, je voulais te parler d’un sujet qui me tient vraiment à cœur : vivre de sa passion. Depuis 10 ans, j’ai la chance de vivre de ma passion pour la vidéo et la création de contenus. Je vais te raconter mon parcours et te donner mes meilleurs conseils pour te lancer, en évitant les pièges dans lesquels je suis tombé. Accroche-toi, ça va être une discussion à cœur ouvert !

Mon parcours : de la passion à la profession

Depuis tout petit, je suis passionné par le cinéma et le monde de l’audiovisuel. Gamin, je faisais des petits courts-métrages avec mes Lego et le caméscope de mon père. Je m’amusais à créer des scénarios, faire de la 3D, j’adorais ça ! Mon rêve était de devenir réalisateur ou infographiste.

Malheureusement, on m’a mis des bâtons dans les roues. La conseillère d’orientation m’a dit que sans talent en dessin et avec mes notes moyennes, c’était mort pour intégrer les Beaux-Arts, la voie royale pour ce métier. Grosse claque…

Du coup, je me suis rabattu sur ma 2ème passion, l’électronique. J’ai fait un BTS puis une licence pro, en alternance. C’était top car je gagnais déjà un salaire. Mais ma passion pour la vidéo ne m’a jamais quitté. Je continuais mes projets perso à côté, en autodidacte.

Et puis un jour, j’ai sauté le pas : j’ai quitté mon CDI pour vivre de ma passion, la vidéo. Je me suis dit « je serai heureux toute ma vie si j’en fais mon métier ». Depuis 10 ans, je vis de ça et j’adore. Mais attention, ce n’est pas un long fleuve tranquille ! Laisse-moi te raconter les hauts et les bas.

Les avantages de vivre de sa passion

Vivre de sa passion, c’est le rêve ! Tu te lèves chaque matin avec l’envie de bosser, tu prends ton pied à créer, innover, te dépasser. C’est hyper stimulant et épanouissant. Quand tu es aligné avec tes valeurs et tes envies profondes, sans contraintes, tu es dans ton élément.

Tu peux travailler d’où tu veux, quand tu veux, sur les projets qui te bottent. C’est une grande liberté, surtout quand tu as un salaire ou le chômage à côté au début. Tu peux te faire plaisir, bosser gratuitement, te concentrer sur ta passion.

Mais méfie-toi, ce tableau idyllique peut vite tourner au vinaigre si tu ne fais pas gaffe. Je vais t’expliquer les pièges à éviter absolument.

Les pièges à éviter pour ne pas se dégoûter

Le plus gros danger quand tu veux vivre de ta passion, c’est de ne pas avoir de plan, de structure. Si tu fonces tête baissée en mode « yolo », tu risques de te planter. Crois-en mon expérience !

Au début, j’étais mal organisé, je n’avais pas anticipé la différence entre la passion et le travail. Je bossais comme un fou, je répondais au moindre caprice des clients en oubliant mes envies. Résultat : j’ai fini par me dégoûter, perdre cette flamme qui m’animait.

Autre piège : vouloir tout faire tout seul. Tu es vite limité en temps et en compétences. Et les clients en profitent : « c’est ta passion, pourquoi tu me factures si cher ? ». Dur à entendre…

Mon conseil : structure-toi avant de te lancer. Définis tes limites, ce que tu veux et ne veux pas faire. Sinon ta passion va devenir une contrainte, un boulot alimentaire qui va te bouffer.

Comment rester aligné avec sa passion

Pour éviter de tomber dans ces pièges et continuer à kiffer, il faut absolument trouver son ikigai, sa raison d’être. C’est le point d’équilibre entre :

  • Ce qui te passionne
  • Ce pour quoi tu es doué
  • Ce qui peut te faire gagner de l’argent
  • Ce dont le monde a besoin

En trouvant cette intersection, tu pourras définir ta mission, tes valeurs et tes limites. Tu sauras dire non aux projets qui ne te correspondent pas. Tu pourras déléguer ce qui ne relève pas de ton cœur de métier.

Perso, j’ai mis du temps à trouver cet équilibre. Maintenant, je me concentre sur des projets qui me passionnent, où je peux transmettre et avoir un impact positif. Je refuse les missions qui ne sont pas alignées, même si elles rapportent du fric.

Je veux rester libre et garder cette étincelle vivante.

Mes conseils pour te lancer sereinement

Voilà mon ami, j’espère que mon expérience t’aura aidé à y voir plus clair.

Pour résumer, si tu veux vivre de ta passion sans perdre ton âme, voilà mes conseils :

  1. Trouve ton ikigai, ta raison d’être. Définis ta mission, tes valeurs, tes limites.
  2. Structure-toi avant de démarrer. Pense « entreprise » et pas juste « passion ».
  3. Distingue bien les projets passion des projets rentables. Il en faut des deux.
  4. Spécialise-toi, deviens expert dans ton domaine. Ça te rendra plus légitime.
  5. Entoure-toi et apprends à déléguer ce qui n’est pas ton cœur de métier.
  6. Communique sur ton savoir-faire, deviens une référence dans ton secteur.
  7. Dis non aux projets qui ne te correspondent pas, ne perds pas le fil de ta passion.

Si tu veux aller plus loin, je te propose un coaching pour t’aider à trouver ton ikigai. On fera le point sur tes envies, tes compétences et on définira un plan d’action concret pour te lancer. Comme ça, tu gagneras du temps et tu éviteras les erreurs que j’ai faites.

Voilà, j’espère que cette discussion t’aura botté !

N’hésite pas à me dire ce que tu en penses en commentaire. Et si ça t’a plu, partage-le avec tes potes qui rêvent aussi de vivre de leur passion.

Prends soin de toi et garde ta flamme allumée !

À bientôt pour de nouvelles aventures,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *